L’histoire de votre association est celle d’une vitalité exceptionnelle !

Dans nos pays de liberté d’expression et d’initiative, la vie associative est une source de vitalité incomparable. Or, l’histoire de votre association est unique, comme chacun d’entre nous le sommes.

Dans tous les cas, il s’agit d’une histoire humaine, où des personnes mettent en commun leurs compétences, leur passion, leur savoir-faire ou leur savoir-être autour d’un projet…

On peut venir dans une association comme « consommateur ». Pour bénéficier de cours de dessin ou de musique, participer à une activité de voisinage ou d’une sortie en montagne, être le destinataire de soutien scolaire…

On peut aussi être acteur et donner de soi pour que l’association vive et puisse remplir sa mission… Organiser un camp scout, un match de foot ou un pèlerinage. Ou proposer un spectacle, donner du temps pour l’accueil des migrants, les initier au français… Les exemples sont infinis…

L’exemple d’une association à l’histoire particulièrement riche

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai fréquenté pas mal d’associations. J’en ai même créé une…

L’une d’entre elles m’a plus particulièrement marquée.

Vous la connaissez certainement.

Il s’agit d’ATD Quart Monde, mouvement international qui vise à éradiquer la misère dans le monde.

J’ai connu ATD par un très proche ami.

Histoire d’origine et témoignage de vie

Conteur dans l’âme, il m’a fait le récit de l’histoire du mouvement, de sa création par Joseph Wresinski, et de ses valeurs humanistes fortes auxquelles j’ai immédiatement adhéré.

Il m’a également raconté comment lui-même a connu le mouvement, ce qu’il y a vécu et appris, comment il y a grandi en humanité. Et aussi, tout ce qu’il a pu y recevoir et créer au sein de cette association.

D’écoutante d’un récit, je suis devenue moi-même actrice, grâce à ce témoignage vibrant de vie. Et… puisque j’en suis à vous faire des confidences, je vous confesse qu’ATD est un peu à l’origine de ma vocation de biographe tant par sa pratique, il m’a convaincue de l’importance des récits de vie !

Comment des témoignages sont à l’origine de lois et d’actes politiques forts…

Mais ce n’est pas tout…

L’une des intuitions fortes de Joseph Wresinski est l’écoute de ceux qui connaissent la misère. Car ce sont eux qui ont l’expérience, et donc la compétence, de tout ce qui s’y rapporte. C’est eux qui peuvent nous enseigner quelles formes celle-ci prend, comment vivre au moins mal avec sans pour autant s’y résigner, quelles conséquences effroyables elle a dans leur vie et plus largement, dans nos sociétés…

Pour recueillir ces « enseignements » fondés sur des témoignages de vie, les volontaires notent tout ce qu’ils leur confient de leur vie et de leurs luttes au quotidien. Ce bien entendu avec leur consentement… Ainsi, ATD redonne « une voix aux sans voix ». Il constitue au fil du temps et des expériences un genre de « base de données » d’une ampleur inégalée. C’est une matière première non seulement pour les historiens mais plus encore pour toutes les actions politiques visant à éradiquer la misère. Pour que celles-ci ne soient pas « une loi de plus » mais tombent en plein dans le mil !

Cet exemple illustre bien, il me semble, comment un témoignage peut changer une vie, et même, une société !

Dans le cas d’ATD, l’histoire de votre association se conjugue avec celle de ses destinataires. Histoire des personnes qui connaissent la misère, histoire des bénévoles et des permanents qui s’investissent à leur côté… Histoire du mouvement, depuis les grandes intuitions de Joseph Wresinski jusqu’en ses réalisations nationales et internationales : création du RSA, de la journée mondiale du Refus de la misère (17 octobre) et de la dalle posée au Trocadéro, co-création des Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée, et j’en oublie une foultitude…

Bravo et merci à toutes les associations !

Bien entendu, l’exemple d’ATD n’est pas exclusif. En conclusion de cette page exceptionnellement longue, je voudrais exprimer toute mon admiration et ma gratitude envers tous ces bénévoles qui donnent de leur temps, de leur cœur et de leur savoir-faire. Grâce à eux, un grand nombre d’associations peuvent remplir leurs missions culturelles, sportives, écologiques ou humanitaires. Grâce à eux, la société dans laquelle nous vivons est un peu plus humaine 😉